Soutenir l’apprentissage pour ceux qui veulent construire leur avenir et participer au nôtre

Publié le 9 juin 2020

Partager :

” Dans un contexte d’une extrême complexité, les entreprises bretonnes de la filière agroalimentaire ont fait preuve de combativité, de solidarité et de résilience, notamment grâce à l’engagement de leurs collaborateurs.

Cette sortie de crise va se structurer autour de nouvelles données économiques, sociales et sociétales que nous allons devoir conjuguer pour permettre un rebond pérenne.

A ce titre, nous devons poursuivre nos efforts pour le maintien et le développement des compétences de nos équipes pour assurer l’adaptation de nos organisations à cette situation inédite.

Les jeunes font plus que jamais partie de la donne de demain. Génération engagée et porteuse de valeurs fortes, les futurs apprentis de notre secteur sont aussi une ressource précieuse.

Ces forces vives alliées à des formations construites par l’IFRIA OUEST pour les IAA sont des  atouts majeurs pour construire les entreprises alimentaires de demain.

Aussi, il est primordial de soutenir notre engagement et proposer des contrats d’apprentissage pour ceux qui veulent construire leur avenir et participer au nôtre !

Les annonces du gouvernement devraient permettre de sécuriser le recrutement des apprentis et de générer de nouvelles embauches essentielles à la reprise d’activité dans le secteur.

Ainsi, sont notamment bienvenues les mesures suivantes :

– L’augmentation de l’aide à l’embauche d’un apprenti qui est portée entre 5000 et 8000 € pour la préparation d’un diplôme allant jusqu’à la licence professionnelle, pour les entreprises de moins de 250 salariés sans condition, et pour celles de plus de 250 salariés dépassant le quota de 5 % d’alternants en 2021

– L’entrée en CFA sans attendre l’accord ferme d’une entreprise d’accueil avec la garantie d’être aidé durant les 6 premiers mois pour la trouver. Cette mesure nous semble être de nature à favoriser l’entrée des jeunes en alternance pour la prochaine rentrée scolaire.

Pour gagner en visibilité et en cohérence, nous devons nous appuyer sur l’élan positif impulsé par le secteur lors de la crise et renforcer  durablement et collectivement nos actions attractivité  à travers la valorisation des entreprises industrielles en Bretagne, fédérées au sein du CRIB (Comité Régional inter-industries de Bretagne).

A cette fin, AJIR, association interindustrielle bretonne regroupant toutes les branches industrielles dont l’ABEA, est un porteur des actions d’attractivité du secteur industriel.

Chaque entreprise peut donc participer au développement de ces actions en versant d’ici le 30 juin sa taxe d’apprentissage à AJIR, habilitée à la percevoir et ainsi contribuer à renforcer la visibilité de nos entreprises et gagner en agilité territoriale et sectorielle.

Agissons ensemble pour une industrie agroalimentaire bretonne forte, fière et tournée vers l’avenir !

Annie SAULNIER – Présidente de l’ABEA                                            

Jérôme CECCALDI – Président de l’IFRIA Ouest

Retrouvez ici toutes les informations concernant le versement de la taxe d’apprentissage à Ajir Bretagne

Espace
membre